Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Catholicisme (3)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Les catholiques dans le monde
· CHRISTIANISME, CATHOLICISME
· Le Vatican
· Les sacrements
· Le diable

· Le clergé
· Devenir catholique, c'est possible?
· L'Eglise
· Parlons un peu de Jésus...
· L'année liturgique
· Les références du catholicisme
· La messe
· Les symboles chrétiens
· Le Pape
· La Vierge Marie

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Statistiques

Date de création : 05.05.2009
Dernière mise à jour : 12.01.2010
27 articles


Les catholiques dans le monde

Publié le 31/12/2009 à 14:54 par catholicisme
Les catholiques dans le monde
Oula ça doire faire du monde tout ça!

Oh que oui! Ils représentent un peu plus de 17% de la population mondiale, soit environ 1,15 milliard de fidèles (sur 2,2 milliards de chrétiens en tout). Mais selon les pays et les continents, leur situation diffère, faisons donc un zoom sur chacun des continents!

En Europe:

39% des européens sont catholiques.
Ce continent a vu arriver le christianisme avec notamment les apôtres Pierre et Paul, d'abord à Chypre, à Malte, en Grèce et en Italie. Puis il s'est répandu dans tout l'Empire Romain avant d'atteindre les siècles suivants les terres plus nordiques. Depuis le Haut Moyen-Age, le christianisme est majoritaire en Europe. Depuis le XVIè siècle, le catholicisme est essentiellement présent au centre et dans un large sud-ouest du continent européen (France, Irlande, Espagne, Portugal, Italie, Malte, Croatie, Autriche, Slovaquie, Pologne, Lituanie,...).
Aujourd'hui, la pratique religieuse (on prend ici en compte l'assistance à la messe du dimanche) est variable selon les pays (40% de pratiquants en Pologne, à peine 8% aux Pays-Bas). Le faible taux de pratique dans beaucoup de pays européens s'explique par la sécularisation assez forte que connaît le continent.
Le nombre de prêtres en Europe est d'un peu moins de 200 000, soit près de la moitié des 410 000 prêtres dans le monde, mais il est en diminution. Les pays européens comptant le plus de prêtres sont l'Italie (environ 48 000, pour l'instant encore le record mondial) et la Pologne (environ 29 000). L'Europe compte un peu plus de 20 000 séminaristes sur les 116 000 dans le monde.

En Amérique:

60% de tout le continent américain est catholique.
Le continent a été évangélisé dès le XVIè siècle, une fois que les européens s'y soient installés. Ce sont principalement les Portugais au Brésil, les Espagnols dans quasiment tout le reste de l'Amérique du Sud et centrale, et les Français au Québec et aux Antilles qui ont introduit le catholicisme sur ce continent. Egalement, les immigrés Polonais, Irlandais ou Italiens allant aux Etats-Unis ont introduit le catholicisme dans ce pays, bien qu'il y soit resté minoritaire.
Les pays hispanophones et le Brésil sont toujours majoritairement catholiques. Les trois pays où le nombre de catholiques est le plus élevé au monde se trouvent sr le continent américain: Le Brésil en tête (environ 140 millions), suivi du Mexique (90 millions) et des Etats-Unis (65 millions). Le continent américain regroupe la moitié des catholiques dans le monde.
Le nombre de prêtres s'élève à environ 120 000 (chiffre stable), en hausse en Amérique latine, en baisse en Amérique du Nord, d'où la stabilité globale. A peu près 35 000 séminaristes sont de cet immense continent.
Les principales dfficultés qu'y rencontre l'Eglise Catholique sont la poussée des Eglises évangéliques, spécialement en Amérique Latine et dans une moindre mesure, la sécularisation.

En Afrique:

18% des Africains sont désormais catholiques.
L'évangélisation du nord de l'Afrique remonte aux premiers siècles du christianisme. Avec l'arrivée de l'islam au VIIè siècle, le christianisme au Maghreb a été balayé, tandis qu'une communauté chrétienne a subsisté en Egypte, ce sont les coptes. Le christianisme n'a fait son retour en Afrique que grâce aux européens dès le XVè siècle mais surtout suite à la colonisation de presque toute l'Afrique au XIXè siècle. Depuis, le christianisme n'a cessé de croître sur le continent, principalement dans la partie subsaharienne.
Plus de 160 millions d'Africains sont catholiques. Ces derniers vivent principalement en Afrique Equatoriale (RDC, Congo Brazzaville, Gabon, Ouganda, Rwanda, Burundi, Kenya, Cameroun), en Afrique de l'Ouest (Nigéria, Bénin, Togo, Côte d'Ivoire) mais aussi en Angola où la majorité des gens est catholique.
L'Eglise en Afrique est dynamique (le nombre de fidèles a triplé sous Jean-Paul II, passant de 50 millions en 1978 à plus de 150 millions en 2005) et ses fidèles sont très religieux et très pratiquants. Elle est particulièrement influente dans les pays où elle est majoritaire.
Plus de 30 000 prêtres sont africains et leur nombre augmente rapidement, à tel point qu'un certain nombre d'entre eux peuvent se permettre d'aller en mission en Europe!
Près de 25 000 séminaristes assureront la relève sacerdotale dans les années à venir.
Les principales difficultés rencontrées par l'Eglise Catholique en Afrique sont la corruption, la poussée des Eglises évangéliques et la pression de l'islam qui peut générer des tensions.

En Asie:

3% de la population de cet immense continent est catholique.
C'est dans sa partie occidentale que le christianisme est né et que les premières communautés chrétiennes sont apparues. D'ailleurs, certaines d'entre elles existent toujours, parmi lesquelles des communautés de catholiques orientaux, antérieures à l'arrivée de l'islam! Elles forment des minorités religieuses dans des pays comme Israël, l'Irak, la Jordanie, la Syrie, le Liban, la Turquie, l'Iran... Elles ont été rattachées à Rome tardivement, au cours des siècles, mais ont gardé leurs propres traditions (notamment la possibilité pour des hommes mariés de devenir prêtres), d'où quelques petites différences par rapport aux 99% de catholiques qui sont de rite latin.
Pour le reste de l'Asie, des chrétiens seraient allés en Inde au Ier siècle (entre autres l'apôtre St Thomas, d'après la tradition) et en Chine au VIIè siècle, mais c'est vraiment à partir du XVIè siècle que des missionnaires européens (surtout des jésuites) ont fondé des communautés pérennes en Inde, en Chine ou au Japon et ensuite dans de nombreuses autres régions du continent.
Actuellement vivent en Asie environ 130 millions de catholiques, chiffre en augmentation. Seuls 2 pays sont majoritairement catholiques: les Philippines avec 80% de catholiques (4ème pays catholique au monde avec plus de 60 millions de fidèles) et le Timor Oriental avec plus de 90% de fidèles catholiques. Les autres communautés se trouvent surtout en Inde (18 millions), en Chine (environ 12 millions), en Indonésie (8 millions), au Vietnam (6 millions), en Corée du Sud (5 millions), au Pakistan (1,5 million), au Japon (500 000). Des communautés catholiques existent dans tous les autres Etats asiatiques mais sont très modestes.
Plus de 50 000 prêtres sont d'Asie, dont environ 12 000 pour la seule Inde. Environ 28 000 hommes se préparent à devenir prêtres. Le nombre de prêtres comme celui des séminaristes est en augmentation au niveau du continent.
Les principaux problèmes que rencontrent les catholiques d'Asie sont la difficulté d'inculturation dans les cultures asiatiques, la sécularisation dans les pays occidentalisés comme le Japon, la Corée du Sud ou Taïwan et surtout les problèmes de persécutions rencontrés dans les pays musulmans (Irak, Pakistan, Arabie Saoudite), communistes (Chine, Vietnam, Laos et Corée du Nord), bouddhistes (Birmanie, de la part du régime au pouvoir) et hindouistes (de la part d'extrêmistes hindous en Inde).

En Océanie:

Près de 30% des océaniens sont catholiques.
Là aussi, ce sont des européens qui ont évangélisé les différentes îles océaniennes ces derniers siècles. Aujourd'hui, les catholiques sont environ 8 millions en Océanie. Ils sont 28% en Australie, 15% en Nouvelle-Zélande et majoritaires dans certaines îles comme Kiribati.
Les principales dfficultés que connaissent les catholiques en Océanie sont la sécularisation en Australie ou en Nouvelle-Zélande et l'isolement des différents archipels de l'océan Pacifique.


Et en France?

La France connaît le christianisme depuis l'époque romaine, notamment avec les figures de St Irénée à Lyon et St Martin dans le Nord de la France et sur les bords de Loire. Mais c'est vraiment dans le Haut Moyen-Age que la population a été entièrement christianisée, à tel point que la France est devenue "la fille aînée de l'Eglise"! A partir de la fin du XVIIIè siècle mais surtout au cours des XIXè et XXè siècles s'est produit un phénomène de sécularisation, liée à l'idéologie de la Révolution Française, à l'émergence d'une classe ouvrère indifférente ou hostile à la religion, à des gouvernements parfois anticléricaux, puis à la perte des traditions et à la montée de l'individualisme. La religiosité a progressivement décliné, la pratique religieuse aussi, ainsi que le nombre de prêtres, de séminaristes, de religieuses et de religieux.
Actuellement en France, il y a une centaine de diocèses, environ 150 évêques (en activité ou émérites), 19 000 prêtres (14 000 diocésains et 5000 religieux), 750 séminaristes, plus de 35 000 religieuses et plus de 2000 diacres. Le nombre de prêtres diminue chaque année de quelques centaines (une centaine d'ordinations pour environ 700 décès et défections), leur moyenne d'âge est de 73 ans. Le nombre de religieuses diminue fortement aussi, tandis que celui des diacres est en augmentation.
Encore environ 60% des français se déclarent catholiques d'après les sondages, soit plus de 35 millions de personnes. Parmi elles, à peine 5% se rendent à la messe du dimanche régulièrement, ce qui fait de la France l'un des pays les moins pratiquants au monde.
Malgré ce constat relativement morose, il faut noter que certains diocèses se portent mieux que d'autres au niveau de leur vitalité (Paris, Lille, Lyon, Fréjus-Toulon, Belley-Ars, Vannes, Strasbourg...) ainsi que certaines communautés (renouveau charismatique ou communautés traditionnalistes). Cela est dû au dynamisme de certains évêques et prêtres, mais aussi aux laïcs qui ont une part de plus en plus importante dans la vie de l'Eglise.


Commentaires (1)

Anonyme le 06/05/2013
Bonjour


Ecrire un commentaire


DERNIERS ARTICLES :
Devenir catholique, c'est possible?
Concrètement, comment on fait pour être catholique? On devient chrétien, et donc catholique, par le baptême, qui marque l'entrée dans la famille chrétienne. Bien souve
Se former
La messe ne suffit pas? (rires) La messe est très importante et l'homélie du prêtre ou du diacre peut être instructive mais elle est insuffisante pour former les fidèl
Les médias de l'Eglise
L'Eglise Catholique communique si bien que ça? Disons qu'elle pourrait faire mieux en matière de communication. C'est justement à cause de cette lacune dans la communi
Les organismes, services et mouvements catholiques
Euh, tu veux parler de l'enseignement catholique là? Pas seulement, mais effectivement et évidemment, l'enseignement catholique est liée à l'Eglise Catholique! Ben tie
Les catholiques: unis dans la diversité!
L'Eglise ne serait pas un bloc monolithique? Hummm oui et non. C'est vrai que nous formons une seule et unique Eglise, nous avons pour points communs le Christ, une mê
forum